Homélie donnée par Mgr Georges COLOMB le 19 février 2017
j-aide-mon-eglise annuaire-diocese

Homélie donnée par Mgr Georges COLOMB le 19 février 2017


Extraits de l’homélie donnée par Mgr Georges COLOMB le 19 février 2017 pour le 7ème dimanche du Temps Ordinaire à la basilique de Brioude , Haute-Loire.


Soyez Saint,

Vous êtes le temple de Dieu,

Soyez parfait !

 

1. Sainteté et amour sont synonymes

« Soyez saint car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. »

Ceci est une invitation à la ressemblance avec Dieu, pour cela il faut avoir une juste idée de Dieu.

Mais qui est l’homme dans la bible ?

Le livre de la genèse nous rappelle que l’homme est créé pour être intendant de la création : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux des cieux, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tout reptile qui rampe sur la terre… »

L’homme est le roi de la création, mais c’est une royauté d’amour à laquelle il est invité. Amour de la création, amour de Dieu. Voilà un thème d’actualité lorsque nous parlons de développement durable.

Un autre texte de la Genèse « Dieu créa l’homme et la femme à son image … » : le couple est créé pour l’amour, pour le dialogue. Il est l’image du Dieu d’amour, l’exemple familial…

Le mot « saint » est le mot que nous retrouvons dans le récit de la vocation d’Isaïe qui nous rappelle la vision dont il a bénéficié dans le temple de Jérusalem…

Dans le récit du livre des Lévites nous sommes invités à vivre en société, en communauté, en faisant usage des règles morales.

Des siècles plus tard, Jésus dans la parabole du bon samaritain élargira à l’infini le cercle du prochain…

Aussi nous devons lire les récits de la création, comprendre la royauté de l’homme sur celle-ci à la lumière du Lévitique : la royauté à laquelle nous sommes invités est une royauté d’amour.

La sainteté n’est pas le résultat de l’application de règles strictes, la sainteté c’est l’amour éprouvé dans le monde.

Le psaume 102 qui est le Te Deum de la Bible nous rappelle que la vraie tendresse, la seule dont nous avons besoin pour être des hommes libres, c’est celle du pardon qui fait de l’homme un homme nouveau.

Et cette société est possible car :

2. L’homme est le temple de Dieu

Voilà pourquoi Saint Paul, dans la lettre aux Corinthiens nous dit « N’oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit habite en vous. »

Nous pouvons insister sur cette expression « N’oubliez pas », laquelle dans la bible nous met en garde contre les fausses pistes, les chemins de mort. La mémoire, c’est la sécurité du croyant.

Pourquoi est-ce si important de ne pas oublier que nous sommes appelés à être des temples de l’amour ? Parce que le projet de Dieu, son projet d’amour ne peut se réaliser qu’avec nous !

Rappelez-vous le récit de la multiplication des pains « Donnez-leur vous-même à manger … ».

L’homme doit participer à l’œuvre de Dieu, l’homme se sanctifie par l’action. Il le peut, il le doit !

Mais interrogeons-nous : quelles sont les colonnes qui soutiennent le temple que nous sommes ?

Est-ce la sagesse de ce monde ? Saint Paul nous répond NON, elle est folie devant Dieu.

Ce sont ceux qui nous ont transmis la foi qui sont les colonnes qui nous supportent, qui nous permettent de grandir, de bien vieillir. Ce ne sont pas forcément ceux qui parlent beaucoup, des docteurs, des savants, ce sont tous ceux qui par leur affectation, leurs actes, leur audace dans la prise de décisions, leur résistance et leur fidélité dans l’épreuve, dans des défis de la vie quotidienne, nous ont montré et nous montrent la beauté de la foi incarnée.

Ce sont les véritables apôtres qui nous conduisent vers le Christ.

Saint Paul dit « Nous sommes au Christ, tout est repris dans le dessein de Dieu : le monde, la vie et la mort, le présent et l’avenir. » Voilà pourquoi dans le mystère de la vie, tous les êtres chers qui partent ne nous quittent pas et nous ne les quittons pas.

Puisque nous sommes créés à l’image et à la ressemblance de Dieu, nous sommes appelés à la perfection

3. La perfection

Dans l’évangile de ce jour, Jésus nous rappelle la loi du talion « œil pour œil dent pour dent » et Il nous interdit toute vengeance afin de devenir ce que nous sommes, des fils de Dieu, à sa ressemblance. Cet évangile est une leçon sur Dieu.

L’Ancien testament nous a appris qu’il est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour. L’évangile nous pousse plus loin sur un chemin d’humanité « Soyez donc parfait, comme votre père céleste est parfait ».

Ainsi nous le devinons et nous l’expérimentons. Croire que Dieu est amour n’est pas un chemin de facilité, c’est un chemin exigeant pour nous dans le registre du don et du pardon.

Mais c’est aussi un chemin paisible, un chemin ouvert à l’homme parce que, comme nous le rappelle Saint Paul, l’esprit Saint habite en nous.

Continuons, chers frères, à emprunter ces chemins de sainteté qui sont les nôtres même si nous ne le savons pas !

+ Georges COLOMB


 

Menu