Les archives du diocèse | Diocese La Rochelle
j-aide-mon-eglise annuaire-diocese

Les archives du diocèse

Les archives historiques de l’évêché de La Rochelle sont ouvertes à tous. L’accès en est gratuit.

Horaires d’ouverture : le mardi et le mercredi, de 14 h à 17 h (sauf les jours fériés). Pour les mois de juillet et d’août, il est nécessaire de s’informer à l’avance.

La consultation des documents (archives et livres de la bibliothèque) se fait exclusivement sur place. Il existe un service de photocopie à l’intérieur de l’évêché.

Confidentialité : la communication des documents récents est soumis à certaines restrictions. Pour les registres paroissiaux (baptêmes, mariages, obsèques), les règles sont les mêmes que pour l’Etat civil dans les fonds publics.

Réponse au courrier (postal ou électronique) : il est répondu en principe aux demandes faites par courrier. Cependant : il est demandé de joindre à la demande une enveloppe timbrée pour la réponse, aucune recherche prolongée ne peut être effectuée par le personnel de l’évêché pour le compte d’un tiers. Pour de telles recherches, la venue sur place est indispensable.

Deux autres bibliothèques conservent des archives sur le diocèse :

la bibliothèque de la maison diocésaine de Saintes

la bibliothèque du centre Jean-Baptiste Souzy

A noter qu'il existe une bibliothèque à l'évêché de La Rochelle. On y trouve essentiellement des ouvrages anciens, des ouvrages de méthodologie (épigraphie, lecture de l’ancien français, spécificité des recherches en histoire religieuse), des ouvrages d’histoire religieuse locale.


 

Que trouve-t-on aux archives historiques ?
.

Un rappel tout d’abord : L’Aunis et la Saintonge relevaient autrefois du diocèse de Saintes.

Après les siège de la Rochelle (1628), un évêché fut créé dans cette ville en 1648. Le nouveau diocèse comprenait l’Aunis jointe à l’ancien diocèse de Maillezais. Il s’étendait vers le nord jusqu’à Cholet, Vihiers et Argenton-Château

Avec le concordat napoléonien, le nouveau diocèse de la Rochelle comprit tout d’abord la Charente Inférieure et la Vendée ; et cela jusqu’au rétablissement de l’évêché de Luçon, en 1817 - effectif seulement en 1821 - Depuis lors le diocèse de la Rochelle correspond au département de la Charente Maritime

Le classement de nos archives historiques adopte le plan préconisé par l’Association des archivistes de l’Église de France. Il compte 18 séries, désignées chacune par une lettre, auxquelles s’ajoute la série Fa qui désigne le fonds ancien.

.

Voici quelques précisions sur chacune des séries :
.

Série Fa. Elle comprend les archives antérieures à 1790. La presque totalité de cette série concerne l’ancien diocèse de la Rochelle. Les rares pièces concernant le diocèse de Saintes sont regroupées dans la sous-série Fa VI.La sous-série Fa II comprend les comptes rendus des visites pastorales successives effectuées à travers tout le diocèse de 1624 à 1741. " Joyau du fonds de l’Évêché " selon le père Louis Pérouas , ces visites livrent des renseignements de toute nature sur les paroisses pendant l’ancien régime.
Il est à noter qu’elles peuvent être consultées aux Archives départementales de la Charente Maritime sous forme de microfilms (1 Mi 505 à 511). Aux archives de l’Évêché, elles ne sont plus communiquées que sous forme de photocopies.

Série A. Cette série est consacrée aux relations avec le Saint Siège.
On y trouve de nombreuses pièces relatives au Concordat (légation du cardinal Caprara), ainsi que des bulles pontificales.

Série B. Cette série est consacrée aux relations avec les autres diocèses (environ 10 cartons).Les premiers cartons de la série concernent les conciles de la province de Bordeaux tenus au XIXe siècle.

Série C. Cette série est consacrée à l’organisation territoriale du diocèse, et compte 3 cartons seulement

Série D. Cette série est consacrée au personnel ecclésiastique (environ 20 cartons).
Elle comprend notamment les dossiers des différents évêques successifs, ainsi que les
registres des ordinations du grand séminaire.

Série E. Cette série est consacrée au magistère épiscopal (environ 20 cartons).
Elle renferme les lettres pastorales, les mandements et les ordonnances des évêques successifs, l’élaboration et la publication des statuts synodaux et du catéchisme diocésain.
4 cartons sont consacrés au fonctionnement du Conseil presbytéral depuis sa création en 1967 (non consultables).

Série F. Cette série est consacrée à la discipline diocésaine.
Elle comprend notamment les visites pastorales (depuis le Concordat) ainsi que les enquêtes paroissiales. Plus de 20 cartons sont consacrés à la correspondance de la chancellerie et des vicaires généraux avec les paroisses (en partie non consultables).

Série G. Cette série est consacrée aux sacrements et à la pastorale liturgique. Elle compte plus de 70 cartons, sans compter la sous-série 5 G, constituée par les doubles des actes de catholicité des paroisses, et qui comprend à elle seule environ 3000 volumes.
On trouve dans la série G des renseignements sur les sanctuaires et les lieux de pèlerinage diocésains, sur les reliques et les processions, mais surtout sur les procès de béatification, qu’ils aient abouti ou non : Prêtres déportés sur les pontons de Rochefort (41 cartons), Marie-Eustelle Harpain (5 cartons), Mgr Pierre-Louis de La Rochefoucauld (1 carton).

Série H. Cette série est consacrée à la formation du clergé (35 cartons).
Elle comprend essentiellement les papiers provenant des petits séminaires successifs (Chavagnes-en-Paillers, Saint-Jean d’Angély, Montlieu, Pons, Saintes), et des grands séminaires (La Rochelle, Matha, L’Houmeau), ainsi que ce qui concerne la formation permanente des prêtres.

Série J. Cette série est consacrée au monde de l’enseignement (37 cartons).
Outre la direction diocésaine de l’enseignement catholique, cette série concerne les établissements primaires et secondaires, l’enseignement agricole et l’Université Catholique d’Angers.

Série K. Cette série est consacrée à l’apostolat et aux œuvres (environ 60 cartons).
Série très intéressante : elle regroupe aussi bien l’œuvre des pèlerinages que les confréries et les mouvements d’Action catholique. A noter aussi quelques cartons sur la presse catholique, le cinéma, et la radio. A signaler ce qui concerne l’Union des Catholiques d’Aunis et de Saintonge (U.C.A.S.), fondée entre les deux guerres, et qui prépara l’Action catholique.

Série L. Cette série est consacrée au temporel, c’est à dire aux finances et aux biens matériels (plus de 50 cartons).On y trouve aussi bien le budget et les comptes diocésains, que ce qui concerne les legs et les donations, ainsi que les édifices : belle documentation sur l’achèvement de la cathédrale de la Rochelle sous le Second Empire ; importante sous-série des chantiers diocésains.

Série M. Cette série est consacrée aux relations avec les autorités civiles. Elle est peu étendue (13 cartons).

Série O. Cette série est consacrée au fonctionnement de l’officialité, c’est à dire à la justice d’Église.
Une dizaine de cartons concernent des affaires de dispenses matrimoniales (non communicables pour la plupart).

Série P. Série très importante, constituée par les papiers anciens versés par les paroisses du diocèse. On y trouve des pièces de toute sorte, parfois fort anciennes, sur la vie des paroisses. Les plus importants versements concernent les paroisses de Marans (plus de 30 cartons), de la cathédrale (plus de 10 cartons) et de Saint-Sauveur de la Rochelle (17 cartons).

 Série R. Cette série est consacrée aux religieux et aux religieuses (17 cartons).
Il s’agit surtout des congrégations de religieuses qui ont - ou qui ont eu - des maisons dans le diocèse. Le fonds le plus important se rapporte à la Providence de Saintes (congrégation diocésaine), ainsi qu’à l’ancienne Providence de Saint Joseph, fondée à la Rochelle.

Série S. Cette série se rapporte aux cultes non catholiques et à l’œcuménisme.
Dans notre région, pourtant marquée historiquement par le protestantisme, cette série est peu développée (2 ou 3 cartons).

Série Y. Série iconographique.
C’est la mémoire visuelle du diocèse : elle rassemble de très nombreuses photographies d’évêques, de prêtres et d’événements historiques de toute sorte. A noter les cartes anciennes dans la sous-série 4 Y, les plans d’églises construites au XXe siècle (sous-série 5 Y), ainsi que les sceaux et les blasons (sous-série 6 Y).

Série Z. Série consacrée à la documentation historique.
Cette série, fort vaste (plus de 90 cartons), est aussi très composite. Elle regroupe les papiers privés des évêques, de certains prêtres, et même de laïcs. A remarquer les monographies (sous-série 1 Z) dont certaines sont demeurées inédites ; les notes d’érudits (sous-série 2 Z) où des découvertes sont sans doute encore à effectuer ; ainsi que la sous-série 7 Z, consacrée au théologien médiéval Jean de La Rochelle.


 

Contact :

Evêché de La Rochelle
Service des archives historiques
Horaires d’ouverture : le mardi et le mercredi, de 14 h à 17 h (sauf les jours fériés).
9 Place Foch
17000 La Rochelle
Tel : 05 46 41 40 06
Mail : diocese@diocese17.fr

Responsable des archives historiques
Père Yves Blomme
Mail : blommeyves@gmail.com

Menu