Quelques échos du pèlerinage diocésain de Lourdes

Publié le 10 août 2016

Grand moment de la vie des croyants de Charente-Maritime, le pèlerinage diocésain à Lourdes s’est déroulé cette année du 1er au 5 août.  Placé sous le signe de la Miséricorde, il a rassemblé dans un grand élan de foi et d’espérance toutes les générations et tous les états de vie.  Le prédicateur était M. Sébastien Beau, diacre permanent. Monsieur Jean Boiledieu, pèlerin habituel, nous partage ici son émotion toujours renouvelée face à la ferveur et à l’engagement des croyants. Sous le soleil de l’Amour de Jésus, notre joie est parfaite et rien ni personne ne peut nous la ravir ! (Jn 16, 24)

DSC04159« On ne revient jamais d’un pèlerinage à Lourdes comme on y est arrivé. Ce fut encore le cas cette année.

Quelle redoutable organisation, associée à la grande gentillesse de Bruno Grelaud, diacre permanent, directeur diocésain des pèlerinages, quelle voix angélique de Monique Martin aux Laudes comme lors des Eucharisties ou encore dans le car! Surtout, quel esprit et quelle éloquence de Sébastien Beau, notre prédicateur!

Quelle chaleur et quels sourires de nos hospitaliers et quel dévouement!

Quelle vitalité et quelle joie des enfants, une joie communicative !

Et sur ce pèlerinage a veillé paternellement Mgr Jean-Pierre SAMORIDE qui représentait notre évêque empêché de se joindre à nous.

Tout notre diocèse était donc présent ou représenté à Lourdes par les quelques 650 environ malades et pèlerins.

Seule note de tristesse, l’annonce de la disparition de la maman de notre évêque et celle de notre ami le Père Bernard COLINEAU, « entrés dans la Vie »  début Août. Nous avons prié pour eux.

Quelques-uns des temps forts de ce pèlerinage : les Eucharisties, notamment à la grotte et cette impressionnante messe internationale dans la basilique Saint Pie X, présidée par un évêque italien de Bocia. Egalement la visite à l’abbaye de Saint Savin, ponctuée d’un goûter en musique qui a redonné une certaine agilité aux personnes invalides!

La mère de notre Sauveur a été bien sûr très présente. Invoquer Marie, c’est vénérer la Servante du Seigneur, celle qui a fait naître la Lumière, celle qui nous le fait mieux connaître, donc l’aimer davantage et à devenir nous-mêmes « christophores » (porteurs du Christ) et missionnaires de la Miséricorde. Croire, espérer, aimer, voilà le chemin que Lourdes nous incite à suivre derrière Jésus »

Jean BOILEDIEU

Les jeunes diocésains à Lourdes

Merci à Jean-Claude Jérôme pour les photos.