Les divorcés – remariés au cœur du débat à La Rochelle

Publié le 11 juin 2014

Une trentaine de personnes ont participé à un débat sur les divorcés – remariés mardi 10 juin au lycée Fénelon de La Rochelle.

Une trentaine de personnes ont participé à un débat sur les divorcés – remariés au lycée Fénelon de La Rochelle mardi 10 juin, dans la soirée. L’événement était proposé par le journal Pèlerin, en partenariat avec le diocèse de La Rochelle et Saintes..

Les divorcés – remariés ? Un sujet sensible auquel l’Eglise catholique s’intéresse de plus en plus. Au cœur de la problématique : « le sentiment d’exclusion de l’Eglise » que ressentent les personnes confrontées à ces situations. Et des « prêtres démunis face à ces personnes », comme l’a résumé Danielle Chasseriau, responsable de la Pastorale familiale du diocèse de La Rochelle et Saintes, l’une des intervenantes. Actuellement en effet, les divorcés-remariés sont écartés des sacrements au sein de l’Église. Or, les personnes concernées souffrent de ne pas être pleinement reconnues par la communauté chrétienne.

Trois autres intervenants ont animé le débat. Myrto Guilloteau, témoin, engagée dans l’accompagnement de groupes dans notre diocèse et au centre spirituel de Chaillé-les-Marais, a notamment évoqué son expérience de femme divorcée (lire ci-dessous son intervention).

Guy Point, membre de la Mission de France, a présenté cette communauté de prêtres, diacres et laïcs qui « font œuvre d’évangélisation au travers d’une activité professionnelle profane » et fait part d’expériences de vie glanées au fil de ses rencontres avec des personnes séparées et divorcées.

Journaliste à la Voix du Nord, Jacques-Hubert Mabille de Poncheville, a quant à lui parlé de son ouvrage « Divorcés remariés, la communion maintenant ? » (Éd. Salvator), qui contient entre autres de nombreux témoignages de chrétiens confrontés à des situations de ruptures affectives ou de divorces.

« Que propose l’Eglise concrètement pour accueillir ces personnes qui se sentent exclues de la communauté chrétienne ? » : telle est la question principale qui a été posée à la suite de ce débat d’une heure et demie animé par Christophe Henning, conseiller éditorial et journaliste à Pèlerin.

A noter que par l’intermédiaire de sa Pastorale familiale, le diocèse de La Rochelle et Saintes a mis en place une pastorale spécifiquement dédiée aux personnes séparées, divorcées ou en nouvelle union. L’occasion pour elles de se rencontrer, de partager et de prier.

La question du statut à accorder aux divorcés – remariés sera abordée en octobre 2014 lors du synode sur la famille convoqué par le pape François.