Pélé à Lourdes : les jeunes témoignent

Publié le 7 mai 2015

Près de 300 collégiens et lycéens du diocèse ont participé à un pèlerinage à Lourdes du 3 au 6 mai 2015. Certains ont accepté de témoigner.
.

276 collégiens et lycéens du diocèse dont 49 accompagnateurs, ont participé à un pèlerinage à Lourdes du 3 au 6 mai 2015. Monseigneur Housset, évêque de La Rochelle et Saintes, a accompagné les jeunes comme il l’a fait pour des Pélés Jeunes Solidaires.

Témoigner, fêter la joie d’être chrétien, vivre un temps fort d’aumônerie de la 6ème à la terminale, montrer aux 6èmes que l’aumônerie continue après la profession de foi, découvrir Marie, mettre ses pas dans les sabots de Bernadette, font partie des objectifs de ce pèlerinage préparé depuis de nombreux mois par sœur Bénédicte et l’équipe diocésaine de l’aumônerie de l’enseignement public.

Ce thème de « la joie » était au cœur des multiples propositions offertes aux jeunes. Joie d’aller prier à la grotte, de faire la connaissance d’autres jeunes, de rencontrer des témoins d’hier et d’aujourd’hui. Ils ont eu la joie de contempler la création sur les hauteurs de Hautacam. Ils ont participé à la messe internationale le mercredi 6 mai.

Steeve Gernez, marié et père de quatre enfants, a animé messes et veillées. Fils de mineur, il a grandi dans le nord. Il chante pour les jeunes et ses chansons sont un voyage dans la Bible où il peut évoquer à la fois le bonheur et la douleur.

Beaucoup de jeunes et accompagnateurs se sont mobilisés au cours de l’année pour financer ce temps fort. Ils ont reçu un très bon accueil des paroissiens et bien entendu de leurs familles qui font des choix dans leur budget.

Tous les ingrédients pour : « Ke te joie soit fête », le nom de ce pélé, étaient réunis.

Ils témoignent…

Les 14 jeunes de Saujon qui ont participé au pèlerinage à Lourdes du 3 au 6 mai sont revenus très enthousiastes.

Coline a été surprise de voir toutes ces personnes s’occuper des handicapés, de voir tant de monde de nationalités différentes rassemblées dans un même endroit. La messe internationale à laquelle les jeunes ont participé a rassemblé près de 18 000 pèlerins dans la basilique Saint Pie X à Lourdes.

Yves nous confie : « Je suis arrivé le cœur lourd avec quelques soucis qui me trottaient dans le coin de la tête et je suis reparti léger, tous mes soucis ayant disparus. Je suis allé aux piscines. Je me suis baigné dans l’eau de la source. » Cette eau coule dans la grotte depuis ce 25 février 1858, le jour où Marie a dit à Bernadette : « Allez boire à la source et vous y laver. »

Amélie : « Le voyage nous a permis de renforcer notre foi et nos liens, de rencontrer des personnes supers avec qui nous avons pu échanger. » Joé : « Ça m’a permis de redécouvrir ma foi et de me rendre compte que cette foi est importante pour d’autres et pour T », ce jeune de 25 ans que les lycéens ont rencontré. Il vit au sein de la communauté Cénacolo à Lourdes, communauté qui accueille notamment des adultes ayant sombré dans l’alcool ou la drogue.

Antoine : « J’ai été frappé par la force de son témoignage et sa volonté d’arrêter, de changer de vie. » Marius reste marqué par « l’énergie inépuisable » de Steeve Gernez, chanteur chrétien, qui a animé les messes et veillées et partagé sa joie d’être chrétien. Il compare cette joie à celle qu’il a éprouvé lorsque la France a été championne du monde en 1998.

Lors de la veillée à la grotte, Amandine a été frappée de voir les photos de personnes guéries dont 69 ont été déclarées et reconnues depuis les apparitions. Benoit a quant à lui apprécié ces temps d’échanges entre les jeunes de son âge car « il y avait de l’amitié, de l’écoute et également de la réflexion ». Des phrases l’ont particulièrement touché : « Dieu seul se suffit à lui-même mais il préfère compter sur toi. »

Le père Bernard Housset, évêque de La Rochelle et Saintes, a accompagné les jeunes tout au long du séjour et leur a dit : « Vous avez une dignité infinie. Vous êtes unique. Ayez confiance en vous » lors de la célébration en plein air sur les hauteurs de Hautacam. France retient aussi de lui : « Dieu estime chacun d’entre nous. Dieu ne nous juge pas. »

Théau a été heureux de vivre le sacrement du pardon. Cyriaque s’est quant à lui fait de nouveaux amis. Les jeunes ont tenu à remercier Sylvie et Jean-Baptiste qui les ont accompagnés ainsi que les 40 grands jeunes et adultes et les bénévoles de la cité saint Pierre où ils étaient logés. « Pour que demain de magnifiques choses se produisent, tu dois agir aujourd’hui et toujours plus haut. » Cette phrase qui a marqué Elsa, elle a l’intention de la mettre en pratique avec d’autres jeunes du groupe de Saujon en se mettant au service des malades comme jeunes hospitaliers lors du pèlerinage diocésain qui a lieu tous les ans au mois d’août.

Blanche se prépare avec Amélie, Elsa et France à recevoir le sacrement de confirmation le dimanche 7 juin 2015 à l’église du parc à Royan.

Quant à Matthieu, il a « adoré ce séjour ». « Si je pouvais, je le referais. »