Plus d’un millier de pèlerins à l’île Madame

Publié le 24 août 2015

Joli succès pour le pèlerinage diocésain à l’île Madame du jeudi 20 août 2015. Plus d’un millier de fidèles ont marché vers la plus petite île de Charente-Maritime en hommage aux prêtres déportés durant la Terreur révolutionnaire et aux chrétiens d’Orient.

Environ 1200 fidèles ont pris part au pèlerinage diocésain à l’île Madame jeudi 20 août à Port-des-Barques, près de Rochefort.

Organisé par l’Eglise catholique en Charente-Maritime, ce pèlerinage présidé par Mgr Bernard Housset, évêque de La Rochelle et Saintes, avait pour thème : « Tenir, prier, espérer ». Le prédicateur et invité d’honneur était Mgr Nasser Gemayel, évêque des maronites de France et premier éparque Notre-Dame du Liban de Paris des Maronites.

Cette année, ce pèlerinage a été consacré aux églises en difficulté ou persécutées, et plus particulièrement aux chrétiens d’Orient dont les conditions de vie ne cessent de se dégrader. Comme chaque année, ce grand temps fort diocésain du mois d’août a également été dédié aux prêtres déportés sur les pontons de Rochefort lors de la Terreur révolutionnaire.

Durant ce sombre épisode de la Révolution française en effet, 829 prêtres de toute la France ont été emprisonnés dans des bateaux négriers au large de l’île d’Aix puis à l’île Madame. Le régime leur reprochait de ne pas accepter de se soumettre à la Constitution civile du clergé. Ce décret de 1790 faisait d’eux des sortes de fonctionnaires publics ecclésiastiques nommés par les citoyens.

En trop mauvais état pour prendre la mer, ces navires de commerce n’ont jamais pu prendre la mer pour les bagnes de Guyane ou à Madagascar où ils devaient conduire les prêtres. C’est dans ces « bateaux prisons » qu’ils ont été torturés et humiliés. Leurs conditions de détention étaient si difficiles que 547 d’entre eux n’y ont pas survécu. 254 ont été enterrés sur l’île Madame, 226 sur l’île d’Aix, et 67 à Rochefort.

Sur l’île Madame existe un endroit appelé la Croix des Galets où ont été retrouvées quatre dépouilles de prêtres disposées en forme de croix. Chaque année, entre 1000 et 3000 pèlerins viennent y déposer un galet. Leur geste symbolique est un hommage à ces « prêtres martyrs des pontons de Rochefort », dont 64 ont été béatifiés par le Pape Jean-Paul II en 1995.

Cette journée de pèlerinage et de commémoration a connu plusieurs temps forts. Elle a été ouverte par un accueil de Mgr Housset ; s’est poursuivie par une célébration pénitentielle puis l’eucharistie. Après avoir pique-niqué, les fidèles ont profité d’une intervention de Mgr Gemayel sur la situation des chrétiens d’Orient. (Pour lire son intervention, veuillez cliquer sur ce lien).

La marche vers l’île Madame a débuté vers 14h30. Les pèlerins ne pouvant se joindre au cortège ont participé à des animations, prières et temps de recueillement proposés sur le continent.

En chemin vers l’île Madame, le cortège a marqué plusieurs pauses afin de permettre aux pélerins de se recueillir et profiter des interventions du père Guiochet, curé doyen de Rochefort, sur l’histoire des prêtres déportés et du pèlerinage leur étant dédié. Après avoir déposé un galet sur la croix des Galets et s’y être recueillis, les pèlerins ont regagné le continent vers 17 heures.

.

Photos : Thadée Grzesiak ; Gildas Viseux ; Service communication, diocèse 17.

 

La presse en parle…

Article du journal Sud Ouest

Le reportage du 20 août au 19/20 de France 3 Poitou-Charentes : cliquez ici

L’interview de Hélène FM

 

Pour agir…

Une pétition pour soutenir les chrétiens d’Orient

Une manière efficace de soutenir les chrétiens d’Orient est de faire un don à l’œuvre d’Orient, service coordonné dans notre diocèse par Katia Mikhaël. N’hésitez pas à la contacter au 06 25 87 26 36 ou par mail : katia.mikhael@gmail.com