Jésus a-t-il fondé l’Église ?

si de nombreux disciples de Jésus ont été les fondateurs de ces multiples Églises, qui ont bientôt couvert tout l’Empire Romain, on peut affirmer que seul Jésus, crucifié et ressuscité, laissant à ses amis son Esprit, est la source de cette croissance à visée universelle.
Cela implique que chaque Église locale soit à la fois une Église du Christ, vivant de sa présence et d’un lien permanent à lui et qu’elle soit « en communion avec tous ceux qui en tout lieu invoquent le nom du Seigneur » (Lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens, chapitre 1, verset 2)
Poursuivre

Jésus, oui, l’Eglise non ?

Saint Paul aime à souligner combien le baptême rend solidaires les disciples du Christ. Il parle de l’Eglise comme d’un temple spirituel dont les chrétiens sont les pierres vivantes, comme d’un corps dont ils sont les membres et dont le Christ est la Tête. Comment, dès lors, pourraient-ils la tenir à distance ? Cette Église leur a fait connaître le Christ et les a fait naître à la foi. Mieux même, elle leur apparaît aujourd’hui comme l’un des signes de la présence du Ressuscité qui leur dit : « Lorsque deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux » (Matthieu 18,20). 
Poursuivre