La Communauté de Clarisses Le Rameau de Nieul-sur-Mer

La communauté accueille des personnes individuelles ou des couples, pour des retraites spirituelles en grand silence (possibilité de rencontrer une Soeur pour les personnes qui en font la demande). Les retraitants sont invités à partager la prière liturgique de la Communauté et logent dans des ermitages qui jouxtent la Chapelle.

Dès à présent, vous pouvez partager la prière de la communauté chaque jour. Vous êtes tous bienvenus pour partager la prière des sœurs.

En semaine
8h00 : Laudes
9h00 : Messe
12h15: Office du milieu du jour
17h00 : Vêpres suivies de l’Adoration du Saint-Sacrement

Le dimanche
8h00 : Laudes
09h50 : Adoration du Saint-Sacrement (pendant une heure)
11h00 : Messe ouverte à tous
17h00 : Vêpres suivies de l’Adoration du Saint-Sacrement

Le monastère est ouvert à qui veut se joindre à la prière de la communauté des Clarisses.

Une sœur est disponible chaque jour pour vous accueillir et vous soutenir sur le chemin de la foi. Il est également possible d’être accueilli sur place pour un temps de retraite en solitude et en silence.

Contact : Monastère-Ermitage des Clarisses – 2 avenue de La Rochelle 17137 Nieul-sur-Mer – clarisses.nieul@gmail.com

Note : Afin d’être signes dans notre monde de la pauvreté évangélique, les Clarisses n’ont pas de travail rémunéré.  Elles acceptent donc tous les dons, y compris de nourriture. Rappelons cette parole du pape François:  » Afin que les communautés cloîtrées puissent remplir leur importance mission, dans la prière et dans un silence actif, ne les privons pas de notre proximité spirituelle et matérielle. »

Dépendant entièrement de la Providence qui passe par tous ceux qui nous entourent, nous avons choisi de ne vivre que de dons, afin de pouvoir être disponibles au Seigneur et à tous nos frères et sœurs (nous accueillons beaucoup à Nieul… et c’est heureux !)
« Nous ne renions pas le monde d’aujourd’hui en vivant parmi nos frères la pauvreté du Christ. Au contraire, nous pensons entrer ainsi dans la dynamique de l’humanité en devenir, car elle aspire à un univers plus fraternel…
N’ayant rien à défendre ni à désirer, nous espérons annoncer aux hommes la paix et le bonheur
. »