Décès de Monseigneur Patrick Jacquin
j-aide-mon-eglise annuaire-diocese

Décès de Monseigneur Patrick Jacquin

Aux prêtres, aux diacres et aux fidèles : Mgr Georges Colomb confie à vos prières Monseigneur Patrick Jacquin qui considérait le diocèse de La Rochelle comme son deuxième diocèse. Il venait souvent dans sa résidence de Saint-Palais-sur-Mer. Il était particulièrement proche des prêtres et paroissiens de Royan. 

Chanoine titulaire, recteur émérite de Notre-Dame de Paris, délégué de l’Archevêque pour l’écoute et le soutien des prêtres, chapelain, décédé le mercredi 24 octobre, à l’âge de 68 ans, en la 41e année de son sacerdoce

Son cercueil sera sera déposé à La Chapelle St-Symphorien à St-Germain-des-Près (Paris 6e), ceux qui le souhaitent pourront y venir prier le jeudi 1er novembre 2018 de 11h à 21h30.

Ses obsèques seront célébrées par Mgr Aupetit le vendredi 2 novembre à 10h00 en la cathédrale Notre-Dame de Paris (4e).

Né le  3 juin 1950 à Châteauroux, Patrick Jacquin trouve dans sa famille la première école de la foi. Il est ordonné prêtre du diocèse de Paris en 1978 en la cathédrale Notre-Dame de Paris par le cardinal François Marty.

D'abord vicaire à la paroisse Saint-François-de-Sales (Paris 17e), puis à Saint-Eloi (Paris 12e), Saint-Vincent de Paul (Paris 10e), Saint-Germain-des- Prés (Paris 6e) et Saint-Georges (Paris 19e), son ministère est dédié au service des jeunes et des aumôneries d’étudiants. Il est directeur adjoint d’aumôneries de lycées.

Il est responsable du FRAT de Jambville, aumônier de l’université de Nanterre Paris X, organisateur du pèlerinage des étudiants à Chartres durant plusieurs années.

Il dirige la délégation française des JMJ pendant de nombreuses années, donnant à cette délégation un essor important, et sera ainsi Délégué général des JMJ à Paris en 1997. Il conduit également la délégation française aux JMJ de Sydney en 2008. Durant cette période il créera le service « Initiatives Jeunes » qui deviendra en 2005 le Service de la Pastorale des Jeunes, ainsi que la Mission Etudiante Catholique d’Ile de France (MECI) qui rassemble toutes les aumôneries étudiantes de la Région.

En 2006, la Conférence des évêques de France l’appelle à prendre en charge la direction du Service national pour l’évangélisation des jeunes.

Il est nommé, en novembre 1997, recteur des Sanctuaires Notre-Dame-de-Lourdes. En 2003, à la suite de Mgr Riocreux, le cardinal Lustiger le nomme recteur-archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris.

Pendant treize années, il y déploie ardemment avec les chapelains et le personnel de la cathédrale une pastorale d’accueil et d’ouverture en direction des 12 millions de pèlerins, fidèles et visiteurs annuels, répondant ainsi au vœu que lui avait exprimé le cardinal Lustiger lors de son installation comme recteur-archiprêtre.

Les activités pastorales de la cathédrale sont démultipliées, ses moyens décuplés.

On pourra retenir :

  • en 2004, pour l’Assomption, le premier pèlerinage fluvial sur la Seine, dont le succès immédiat témoignera pendant de nombreuses années d’une grande dévotion populaire ; les travaux d’aménagement du nouvel espace liturgique de la cathédrale et l’installation de la régie audiovisuelle de la cathédrale (permettant ainsi à Radio Notre-Dame et à KTO de retransmettre depuis la cathédrale de nombreux offices) ;
  • en 2013, le jubilé des 850 ans de la cathédrale, dont l’installation des nouvelles cloches.
    On pourra ajouter :
  • le développement de la dévotion pour les Reliques de la Passion conservées à Notre-Dame de Paris
  • l’ouverture de la cathédrale lors de multiples « nocturnes » tout au long de l’année
  • l’accueil à Notre-Dame de personnalités parmi lesquelles le Pape Benoît XVI et de nombreux chefs d’État ;
  • un soutien sans faille à la « musique » à la cathédrale au travers de l’association Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris et ses composantes ;
  • la professionnalisation des services de la cathédrale ;
  • l’apaisement et la pérennisation de relations constructives entre l’affectataire et les services de l’État, propriétaire de la cathédrale.
    En 2016, il est nommé chanoine titulaire, recteur émérite de la cathédrale et gagne la basilique de Montmartre dont il devient chapelain. Le cardinal Vingt-trois le nomme délégué pour l’écoute et le soutien des prêtres.

Mgr Patrick Jacquin avait un vrai charisme pour mettre en place des rassemblements d’Église. Il savait aussi animer des équipes où prêtres et laïcs trouvaient leur place. Il était profondément attaché au diocèse et aux archevêques successifs. Il avait également une grande et fidèle amitié avec de nombreux prêtres.

Il a été fait prélat de Sa Sainteté. Dans son ministère, il était toujours entreprenant et plein d’espérance.

Nos prières l’accompagnent pour que Dieu accueille son fidèle serviteur dans sa joie et sa paix.

+ Georges Colomb

Évêque de La Rochelle et Saintes

 

 


--

Menu