« Me ressourcer et prendre du temps pour moi »
j-aide-mon-eglise annuaire-diocese

« Me ressourcer et prendre du temps pour moi »

Photo : Céline Foucher, à droite, avec son amie.

Céline Foucher, 17 ans, participe depuis trois ans au festival 14-18 à l’Abbaye de Sablonceaux au cours de l’été. Elle témoigne de cette expérience inoubliable.

Je m’appelle Céline Foucher, j’ai eu 17 ans en septembre 2015. Chaque été le chemin neuf et la mission 14/18 organisent plusieurs camps pour les jeunes âgés de 14 à 18 ans. Cela fait trois ans que je participe au Festival. C’est une semaine où chaque personne apprend à découvrir ou redécouvrir sa foi et prend du temps pour se connaître mieux. Nous sommes répartis par âge en « village » d’environ quarante personnes, les serviteurs adultes et les jeunes sont réunis. A l’intérieur de ces villages, des groupes de sept ou huit personnes sont déterminés, cela se nomme des « fraternités ». Les journées se découpent entre les temps de louange, de prières personnelles, d’activités l’après-midi, de grands jeux, de partage en frat’…

La première année où j’ai participé au festival, je suis arrivée avec beaucoup de questions et d’incompréhension envers ma foi. Les notions d’Esprit Saint et d’éternel soutien étaient alors pour moi trop abstraites. A cette époque ma foi était celle de mes parents et non la mienne. Durant cette semaine j’ai été touchée par l’Esprit Saint, de nombreuses questions ont trouvé des réponses. En tant qu’adolescente, j’avais beaucoup de mal à  m’accepter et accepter le handicap qui touche ma famille. Pendant un moment de joie et de partage avec d’autres, j’ai soudain pris conscience que si je n’avançais pas concernant ces deux points je ne pourrais jamais être réellement heureuse et épanouie. Toute la semaine j’ai eu la chance de pouvoir me confier pendant les temps de frat’ sur mes refus personnels et ma foi. Ce sont des moments qui ont beaucoup compté car en une semaine un lien de confiance se tisse, je n’ai jamais été jugée. Lors de la soirée, j’ai déposé devant le Seigneur mon fardeau, ce qui m’éloignait du Christ et j’ai grandi. A la suite de ce camp, j’ai suivi le parcours de la confirmation car je pouvais enfin affirmer que je croyais personnellement!

La deuxième année, j’ai vécu le festival en donnant à travers mes rencontres. J’ai eu la chance de pouvoir accompagner deux très bonnes amies qui découvraient Sablonceaux. Elles ont vécu une semaine riche en émotions et en découverte personnelle, cela m’a beaucoup touchée de pouvoir les soutenir et de pouvoir d’une certaine manière rendre ce que j’avais reçu l’année passée. Au cours de l’année, en prenant conscience de l’importance de ma foi dans ma vie, j’ai participé à deux week-ends régionaux. J’ai eu la chance de partager ces moments avec des amies que je côtoie à l’aumônerie et avec qui j’ai aussi été à Taizé. C’est pour moi très important de pouvoir vivre des moments aussi intenses avec des amies, les voir évoluer autant qu’elles me voient grandir. C’est accompagné que nous tombons, nous nous relevons, nous rions, nous vivons tout simplement. Le partage et la confiance fondent nos amitiés, et elles évoluent dans notre foi.

Cet été, comme à mon habitude, je suis allée au festival pour la troisième année consécutive, cela devient pour moi comme une tradition qui me permet de me ressourcer et de prendre du temps pour moi. C’est en effet la tête pleine de questions et de préoccupations, que j’ai abordé cette semaine. J’ai eu cette année une merveilleuse frat’ qui m’a beaucoup soutenue dans mes questionnements. J’ai rencontré des personnes qui m’ont profondément touchée dans leur récit de vie et qui m’ont permis de me construire à travers leur aide, leur regard positif et leur soutien indéfectible, et je les en remercie infiniment.  J’ai eu la chance de me sentir comprise et soutenue par plusieurs personnes. J’ai d’ailleurs personnellement témoigné de l’impact de Dieu dans ma vie et à travers ce temps, j’ai pleinement pris conscience qu’il a changé ma vie. C’est accompagné de nombreuses réponses et le cœur libéré de toutes mes peurs que j’ai dit au revoir à sablonceaux et au festival 2015 en m’engageant à prier 5 minutes tous les jours.

Ce qui me touche énormément durant ces rassemblements, c’est de voir que je ne suis pas la seule jeune à être touchée par le Seigneur. Plusieurs de mes amis se sont engagés dans la mission 14/18 afin de transmettre et de donner autant qu’ils ont pu recevoir et c’est avec joie que je vois des jeunes être porteurs de ce message : « Dieu est vivant et Dieu t’aime ! »

Alors à travers mes mots, je vous transmets la vie d’une Eglise vivante et jeune qui se mobilise ! N’oubliez pas, Dieu aime chacun de vous et chacun a du prix à ses yeux !

.


Liens utiles...

Les propositions de la Communauté du Chemin neuf pour les 14 - 18 ans

L'Abbaye de Sablonceaux 

Menu