Pèlerinage diocésain à l’Ile Madame 25 août 2017
j-aide-mon-eglise annuaire-diocese

Pèlerinage diocésain à l’Ile Madame 25 août 2017

Le pèlerinage diocésain à l'Ile Madame a rassemblé cette année encore plus de 1.000 personnes vendredi 25 août à Port des Barques et sur l'Ile pour faire mémoire des prêtres déportés durant la terreur et revisiter avec son éminence le Cardinal Lacroix, archevêque de Québec et primat du Canada le message que les martyrs de la Révolution transmettent aux chrétiens d'aujourd'hui. 

 

Le thème qui avait été retenu cette année pour le pèlerinage diocésain était "Appelés à servir la fraternité". Et de fraternité, il en était beaucoup question. De cette sorte de fraternité qui est comme la signature de notre foi, cette fraternité qui nous met en marche, qui fonde, soude nos communautés pour en faire des lieux de vie où le rayonnement de la foi et de l'amour fait son oeuvre d'évangélisation au cœur d'un monde en grande souffrance.

Plusieurs temps forts ont marqué la journée. Après le mot d'accueil de Mgr Colomb, ce fut le moment de recueillement de la célébration pénitentielle, suivie de la messe présidée par le cardinal Lacroix, archevêque de Québec et Primat du Canada. Après son homélie,  vint le temps de l'institution du lectorat pour Louis Chasseriau, séminariste. L'après-midi fut consacrée à l'intervention du cardinal Lacroix et à la marche vers la Croix des galets avant l'envoi.

L'intervention du Cardinal Lacroix fut empreinte de simplicité, d'humour et de gravité. Reprenant un thème cher au pape François, il a rappelé que nous vivions un changement d'époque et non pas une époque de changements. Guidée par l'Esprit Saint et soutenue par les orientations données par le pape, notre Eglise est entrée désormais dans un temps de profondes mutations. Nos maisons sont encombrées du grenier au sous sol, sans oublier le garage, de choses inutiles.  Il faut trier, jeter... et ne garder que l'essentiel. Ce travail est celui de l'Eglise de notre temps, appelée à revenir son essentiel c'est à dire à l’Évangile !

Le Cardinal Lacroix a rappelé l'urgence de l'évangélisation dans un monde qui dépérit à cause de la perte du sens. Il a souligné comment et à quel point nos sociétés sont aujourd'hui porteuses de mort. Qui défendra les droits de l'enfant à naître ? Qui protégera le malade ou le vieillard de la tentation de mettre fin à sa vie alors que la loi le lui permet ? Qui, sinon le disciple qui marche à la suite de Jésus ?

Le temps d'une foi "diluée" est fini. Celui qui se dit chrétien aujourd’hui doit veiller à nourrir et fortifier sa foi pour en faire le socle authentique de toutes ses actions.

Nous avons appris une savoureuse expression québécoise que nous garderons précieusement :"que les bottines suivent les babines" c'est à dire que notre action soit à l'image de ce que nous professons.

Le renouveau de notre Eglise est entre le mains de chaque chrétien. Regardons courageusement et lucidement l'état de nos familles, de notre milieu professionnel, de notre pays, sans nous laisser distraire ou anesthésier par toutes les drogues à notre disposition et prenons conscience de l'urgence de l'évangélisation.

Nos communautés doivent être des lieux de rayonnement d'une foi authentique afin d'attirer vers elles la multitude de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui  n'ont jamais entendu parler de Jésus.

A la question "quelle heure est-il?" la réponse juste c'est "l'heure d'évangéliser" !

Retrouvez l'intégralité des enseignements de Son Éminence le Cardinal Lacroix

Célébration pénitentielle

Homélie du 25 août

Homélie du 21 e dimanche du TO

Catéchèse du Cardinal Lacoix

Retour en images sur cette belle et forte journée

Crédit photos : Thaddée Grzesiak

Menu